Fatima Yadani : Situation sanitaire et vaccination

Fatima Yadani, docteur en virologie, responsable santé dans un établissement public. Au Parti Socialiste, Fatima est secrétaire Nationale adjointe en charge des fédérations et militante à la fédération de Paris et a accepté de répondre à nos questions sur la crise sanitaire et la vaccination.

 

Quelle est ta position et celle du Parti Socialiste sur la stratégie de vaccination en France lorsque objectivement notre système paraît actuellement déficient ?
 Nous avons répondu au Parisien sur cette question…
Retrouvez les propositions du Parti Socialiste sur le confinement et la vaccination

La campagne de vaccination contre le coronavirus va-t-elle assez vite, peut-on déjà mesurer un effet de la vaccination en France ?
Bien évidemment qu’elle ne va pas suffisamment vite du fait de manque de doses. Les premiers effets sont visibles notamment au niveau des patients en réanimation, leur moyenne d’âge a diminué car les personnes les plus âgées qui malheureusement étaient en nombre les plus importantes sont protégées par la vaccination.

Faut-il accélérer la mise en place des centres de vaccination sur les territoires ?
Oui, il faut que toute personne qui souhaite se faire vacciner puisse y avoir accès au plus près. Il est important d’avoir de grand centre de vaccination (vaccinodromes) dans les zones denses comme en Ile de France par exemple pour permettre de vacciner le plus nombre mais aussi des centres au plus près de chacune et chacun, en proximité, dans les zones moins denses.

Vacciner tous les Français fin août, est-ce possible ?
La vaccination des français est conditionnée à la livraison des doses et c’est malheureusement pour l’instant l’étape limitante dans la vaccination. Si les doses promises sont livrées, il est tout à fait possible de vacciner les français qui le souhaitent fin aout.

Retrouvez la tribune signée Fatima Yadani, docteur en virologie et Daniel Goldberg, ancien député de Seine Saint-Denis 

Vous aimerez aussi...