15 MARS 2020 : clap de fin sur une campagne municipale à Châtellerault !

Chacun le sait, le parcours à suivre pour une campagne électorale est bien cadencé. Ce fut le cas à Châtellerault comme dans beaucoup d’autres villes.

  • Juin 2019 : vote unanime des adhérents de Châtellerault (en pleine canicule) pour désigner leur tête de liste PS à savoir Françoise Méry. Puis investiture officielle nationale.
  • Juillet 2019 à fin octobre 2019 : discussions avec le PCF, EELV, Génération.s avec le souhait d’une liste commune et citoyenne associant des personnes non encartées mais de gauche. EELV et Génération.s, partants dès juillet pour ce projet. Fin octobre, après plusieurs réunions, refus du PCF qui voulait négocier leurs places sur la liste alors que la réflexion n’en était pas là : bâtir le projet municipal était l’objectif premier.
  • Novembre à mi-mars 2020 : une campagne dynamique
    – Construction du programme municipal au moyen de nombreuses réunions de travail, en groupe thématique ou de manière plus globale.
    – Arrivée, au fil de l’eau, de candidats, sachant que dès le départ les partis ne pouvaient présenter que 4 adhérents chacun afin de laisser beaucoup de places à la société civile.
    – Création de « murs d’idées » pour recueillir remarques, propositions des citoyens lors de distribution de tracts sur les marchés, au skate-park….
    – Organisation de 2 forums ouverts à tous avec tables rondes participatives sur les grands axes du projet qui commençait à se dessiner.
    – Novembre à janvier : plus de 60 commerçants rencontrés dans leur magasin.
    – Après recueil de propositions, débat et vote des candidats sur le nom de la liste : MA VILLE, SOLIDAIRE ET ECOLOGIQUE.
    Fin janvier : construction de la liste en 5 pôles : solidarité, développement durable, citoyenneté, dynamisme, éducation/associations, personnel/finances.
    – Actions « coup de poing » ciblées sur la rive gauche de la Vienne (quartier délaissé depuis de nombreuses années), sur le manque d’espaces verts en centre-ville, sur la propreté de la ville, sur la rue piétonne commerçante mal entretenue etc….
    – Mise en route du site internet
    – Ouverture d’un local début février et tenue de permanences du mardi au samedi en continu.
    – Rencontres d’associations (ex : la ligue des droits de l’homme, des associations culturelles et sportives…)
    – Rencontres avec les maisons de quartier
    – 2 réunions publiques ouvertes à tous (présentation de la liste, puis du programme)…

    Et le 1er tour arriva, accompagné de la crise COVID…
    33 % seulement des électeurs se sont déplacés, étonnamment surtout des personnes âgées et le maire sortant a été élu dès ce 15 mars. Difficile d’accepter qu’une quarantaine de voix ont annulé la perspective d’un 2ème tour.Grande déception bien sûr de l’équipe qui se projetait déjà pour le 22 mars dans une configuration différente à savoir la fusion de notre liste avec celle du PCF…Le confinement n’a ensuite pas permis de réaliser un « débriefing », d’analyser les causes de notre échec, de repérer nos réussites et nos erreurs pendant la campagne.Une journée de retrouvailles a eu lieu tout récemment mais l’esprit était plus au plaisir de se revoir et nous avons fixé la 2ème quinzaine de septembre pour travailler sur la manière de maintenir une dynamique de groupe, d’inclure d’autres personnes et de travailler pour l’avenir.

 

 

 

Vous aimerez aussi...