Municipales 2020, déclaration d’Alain Claeys, Maire de Poitiers

« Construire ensemble la ville de demain, le Poitiers que nous voulons »

« Nos concitoyens demandent à leurs élus de la clarté. Ils ont raison. A tous les Poitevins qui s’interrogent et m’interrogent je dois une réponse : je serai candidat.

Il s’agit, comme toujours dans ce cas, d’une décision à la fois partagée et personnelle : un engagement, un nouveau contrat que je propose aux Poitevins. Ils me connaissent, ils connaissent mon parcours, mes valeurs toujours défendues – solidarité, progrès, laïcité – mon expérience tant au niveau local que national qui n’est pas, si on y réfléchit bien, un si grand handicap !

Ils connaissent aussi ma capacité, sur les grands dossiers à rassembler au-delà des clivages les acteurs nationaux et locaux, ce qui constitue un atout, une forme de protection pour notre ville et notre agglomération.

Par ailleurs, depuis le premier jour de mon premier mandat, je suis guidé par une conviction : les villes moyennes comme Poitiers sont l’avenir de notre Pays. D’ici 10 ans, les grandes métropoles qui nous entourent seront saturées. Les avantages qu’elles offrent ne contrebalanceront plus les contraintes qu’elles créent. A l’opposé, les communes qui ne feront pas partie d’un pôle urbain fort comme GrandPoitiers ne pourront plus répondre, faute de services publics, aux attentes de nos concitoyens.

En France, une vingtaine de villes moyennes comme Poitiers se retrouveront seules à offrir un compromis recherché par le plus grand nombre. Parmi elles, Poitiers doit devenir une référence. Elle en a déjà beaucoup d’atouts comme en attestent les nombreux classements dont nous sortons parmi les meilleurs. Durant deux mandats, mes équipes et moi-même avons construit un socle nécessaire à l’attractivité : emploi, urbanisme, économie, soutien à l’université et au CHU, grands équipements culturels sportifs, éducatifs.

Ces choix d’hier montrent leur pertinence aujourd’hui  :

  • Avoir voulu coûte que coûte conserver une gare de centre-ville où se croisent TGV, TER, bus et cars, c’est un atout ;
  • Avoir été le premier signataire du nouveau programme de rénovation urbaine nationale (avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine) pour les Couronneries, c’est un atout ;
  • Avoir développé le Très Haut Débit dès 2012 dans toutes les zones d’activité de l’agglomération, c’est un atout ;
  • Avoir garanti la présence d’une Cour d’appel à Poitiers tout en récupérant l’un des plus beaux monuments du patrimoine civil, c’est un atout ;
  • Avoir réussi à installer une entreprise qui imagine les batteries de demain dans une usine qui fabriquait les pistons d’hier, c’est un atout ;
  • Avoir créé une communauté urbaine associant l’urbain et le rural pour créer les conditions d’un développement harmonieux des deux, c’est un atout !

Comme vous le voyez, beaucoup a été fait, beaucoup reste à faire et beaucoup sera fait. Il nous appartient désormais d’initier une nouvelle phase de développement en mettant la qualité de vie de chacun au cœur du projet de notre équipe.

Eau et air plus purs, cantines bio, circuits courts et énergies vertes, programme alimentaire territorial pour laquelle nous venons d’être lauréat du Ministère de l’agriculture, seront au centre de notre programme tout comme la mobilité, les espaces verts, la propreté et la lutte contre les incivilités, en un mot, ce qui fait le quotidien de chacun d’entre nous.

Cette cité facile, plus généreuse pour tous, plus harmonieuse pour chacun, passe par une ville plus aidante, plus réactive, qui laisse à chaque habitant, s’ille souhaite la possibilité de peser collectivement-au travers notamment des associations-sur de nombreux choix du quotidien. Conférences d’usages, budgets participatifs existent déjà. Il faudra aller bien plus loin.

Pour que la démocratie soit représentative, il faut qu’elle soit toujours plus participative. C’est ainsi qu’elle est complète.

Vous savez qui je suis. Avec, comme tout le monde, mes défauts et mes qualités. Vous me connaissez depuis longtemps et certains en feront un sujet de campagne !

Ils en oublient les avantages que cela procure : une écoute particulière des problèmes de chacun et la volonté de préparer de nouvelles équipes. Nous savons aussi les uns, les autres, qu’au-delà de nos différences, nous avons Poitiers en commun.

C’est fort de tout cela que j’invite chacune et chacun à nous rejoindre pour construire ensemble, dans les mois et les années qui viennent un nouveau modèle : la ville de demain, le Poitiers que nous voulons. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire